Avec Mélenchon, une campagne riche d’avenirs

La campagne s’achève. Les résultats du premier tour sont officiellement connus. Les Français ont fait leurs choix. Ils ont décidé de nous accorder plus de 11 % des suffrages. Un score qui pouvait apparaitre incroyable il y a encore quelques mois. N’oublions pas que rien ne nous assurait de dépasser les 10 %. Il a fallu l’acharnement de tous les camarades pour transformer une réalité qui semblait nous échapper il y a encore peu. Nous avons vécu de si beaux moments… Moi même, qui ai passé la majeure partie de ces derniers mois en Écosse, je suis chamboulé par ces souvenirs oniriques. Ils ne nous quitteront jamais et seront assurément un point d’appui pour réussir l’impensable lors des prochains scrutins. Dans cette campagne, ce qui fut magnifique, c’est que nos rêves et la réalité se sont tellement chevauchés que rien ne nous parut impossible. Lisez les derniers articles sur mon blog. Je n’en retire aucun mot. Souvenez-vous de la prise de la Bastille, des plages du Prado. Souvenez vous de ces visages souriants et mélangés qui communiaient ensemble autour d’un mot d’ordre si simple que « l’humain d’abord ». Comment aurions-nous pu n’être pas gourmands ? Affamé et insatiable, voilà la clé de notre combat. Voilà pourquoi la braise de notre coeur ne s’éteindra jamais ! Et c’est là que nous irons chercher le souffle pour embraser nos idéaux. Nos mots sont dorénavant semés dans les esprits. La lumière du temps et de la réalité économique vont permettre à une nouvelle grammaire de germer dans les phrases et de prendre corps dans les discussions.

Notre premier succès, ce fut de contenir le FN dans ces bastions. Je me refuse ici à la dramatisation. Le Pen, après des mois de battages médiatiques, réussit à faire à peine mieux que son père au second tour de 2002 avec une participation pourtant largement supérieure. Certes, ses 17,9 % restent inquiétants, mais il nous savoir les relativiser à l’aune du résultat de l’ensemble des gauches. Nous n’avons jamais été aussi fort depuis 1988. Il est alors légitime et sincère d’affirmer que Le Pen engrange dans les moutons perdus du « peuple de droite » et de la frange réactionnaire de notables haineux. Pour une partie d’entre eux, nous les récupérons à l’avenir. Mais il nous faudra bien plus que 3 mois et 3 % du temps d’antennes…

En tout cas, je pense que F. Hollande va remporter l’élection. Sauf bourdes énormes de sa part, il deviendra notre prochain président. Malheureusement, sa politique, nous la connaissons déjà. Il mènera la France sur la route de la rigueur libérale. Sans nous, en 2017, face à la déception légitime, le peuple, sans alternative, se serait offert à la « semi-démente ». Mais, nous sommes là ! Comme un grain de sable dans une mécanique pourtant bien huilée, nous bloquerons tout et entrainerons la fin de la Ve République. Rien qu’en juin, notre groupe parlementaire va considérablement se renforcer. Avec le nouveau découpage électoral, le PS ne détiendra pas la majorité absolue. Ainsi, nous imposerons nos thèmes et nos mots dans l’assemblée. Je nous vois comme une opposition de gauche constructive. Pour ne pas parasiter notre message, il faut par contre tout faire pour éviter que le FN ait des députés. D’autant que l’on peut craindre une recomposition de la droite avec une nouvelle UDF et une « droite populaire » guidée par l’héritière du château de Montretout. Nous, nous serons la force antilibérale, constituée, renforcée et prête. En 3 mois, nous avons convaincu 4 millions d’électeurs. Imaginez, avec du temps, avec la réalité de la crise, et notre omniprésence, nous nous propagerons alors de proche en proche. La fraternité l’emportera toujours face à la haine ! Encore faut-il que la fraternité puisse s’exprimer et c’est ce que nous offrons à la vie politique française.

Je comprends la déception de nombreux camarades. Nous fumes affamés, insatiable. Nous perdîmes la réalité pour les rêves. Ce ne fut pas une erreur. Au contraire, cela fut un carburant qui nous permit d’oser à chaque instant. Et n’oublions pas, le réveil n’effacera jamais les rêves étoilés. Remplissions alors notre horizon d’une multitude de lumières. La route éclairée n’est que plus facile à emprunter.

Le livre Une année derrière mélenchon

About these ads

4 réflexions sur “Avec Mélenchon, une campagne riche d’avenirs

  1. Bravo pour cet article, quel succés pour nous, une percée plsuq ue remarquale, nous sommes vraiment la nouvelle force de Gauche! malgré le score du FN, nous pouvons être fier de nous, et de la lutte que nous avons mené contre eux, on lâche rien et on continu de dénonçer le fascisme! halte à la vague brune!!

  2. Joli article!
    Néanmoins, même si je suis d’accord avec tes conclusions je trouve que le FdG fait une énorme bourde pour l’instant. Car maintenant qu’il a créé ce mouvement populaire… Quel structure l’entretien? Quel lien subsiste entre ces centaines de milliers de militants? Blog? Chat?
    Si le FdG ne résout pas ce problème on va se retourner à nos vies désolés et atomisés et donc… Soumis à des tendances politiques destructrices.
    Le FdG a créé une dynamique: Le jeu va être de la maintenir désormais… On est plus à 5% maintenant.

  3. Exact ! Il ne s’agirait pas que le FdG finisse comme le Modem : des gens prêts à entrer dans l’opposition à Sarko en 2007 et finalement il ne se passe rien.
    Mais je ne crois pas que ce sera notre destin ! A nous de maintenir les liens aussi.
    Bon article, merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s